05.02.2016

Des besoins en bois brut constants en 2016: Les consommateurs de bois brut sont prudemment optimistes

Lors de l’évaluation générale de la situation, il est clairement ressorti que 2015 était une mauvaise année dans l’histoire des entreprises productrices de sciages, produits dérivés du bois, papier pellets, chaleur et électricité issus du bois suisse: L’appréciation du franc suisse a influencé négativement les prix et a généré des reculs des chiffres d’affaires. Les volumes écoulés sont toutefois restés au niveau de 2014. Pour 2016, on attend à nouveau les mêmes volumes de production de papier, produits dérivés du bois et sciages – mais en plus, le secteur de l’énergie subit la pression supplémentaire de prix du mazout très bas ces derniers temps et de l’hiver qui a été trop doux jusqu’à présent.

La principale mesure pour rééquilibrer les désavantages générés par la brusque hausse du cours du franc en janvier 2015 a été de baisser le prix d’achat du bois de la forêt suisse et des sous-produits des scieries. Ainsi, les propriétaires forestiers et les transformateurs de bois brut ont fourni ensemble une importante contribution à la défense des parts de marché du bois suisse. Les transformateurs de bois brut ont également introduit de nombreuses mesures d’économie d’entreprise et les ont maintenues jusqu’à nouvel avis.

La Task Force Forêt + Bois + Energie est déçue du succès limité des interventions politiques visant à rééquilibrer les désavantages liés au franc. Les frais de transport sont actuellement trop défavorables pour les producteurs suisses et nécessitent toujours un allégement. Quant à l’infrastructure forestière et la promotion des ventes de bois suisse, les espoirs reposent sur le Conseil national dans l’aplanissement des différends sur la Loi sur les forêts. Il est aussi important que la Confédération et les cantons concentrent leurs budgets forestiers sur l’exploitation forestière, entre autres à l’aide de subventions de treuillage.

Les marchés de vente pour le papier, les produits dérivés du bois et les sciages sont intacts au point de vue des volumes, mais ils restent un défi au niveau des prix. Les usines prévoient toutefois des chiffres de production comme en 2014/15.

Pour l’ensemble du secteur énergétique, les prévisions sont plus difficiles car la consommation dépend fortement de la suite du déroulement de l’hiver. Les prix du mazout très bas désavantagent le bois dans les installations combinées et remettent momentanément en question les installations de chauffage au bois planifiées et les projets de réseaux de chaleur à distance.

Pour qu’il soit à nouveau possible d’écouler dans la transformation 6,2 mio m3 de masse compacte de bois brut avec le pourcentage de bois suisse le plus élevé possible, la récolte de bois ne doit pas fléchir. Les capacités de récolte de bois sont là, et les besoins en éclaircies et rajeunissement aussi. Malgré quelques difficultés d’écoulement liées à certains assortiments problématiques (bois de gros diamètres de qualité moindre, hêtre) et les stocks actuels de bois d‘énergie, les usines ont de grands besoins en bois frais. Afin d’éviter que les problèmes de couverture de frais qui se sont intensifiés à cause du franc fort pour certaines coupes de bois ne conduisent à renoncer à exploiter, il est important qu’il y ait des incitations en forêt pour l’infrastructure et la récolte, respectivement des subventions forestières centrées là-dessus. A ce propos, la Task Force est en étroit contact avec les propriétaires forestiers.

Renseignements:

Hansruedi Streiff, Directeur Task Force Forêt + Bois + Energie, 031 350 89 89


Consommation suisse de bois brut dans les usines suisses en 2015

Seulement du bois frais, indigène + importation

 

 

m3 compact

Scieries

 

1‘900‘000

Usines de panneaux

Kronospan, Pavatex

935‘000

Fabriques de papier

Perlen, Utzenstorf

335‘000

Energie du bois

Usines de pellets

Centrales de cogénération au bois

Réseaux thermiques

UIOM

3‘000‘000

Total bois frais

 

6‘170‘000

 

Thèmes et positions sur www.taskforceholz.ch

La Task Force Forêt + Bois + Energie (TF FBE) regroupe au niveau associatif et entrepreneurial les consommateurs suisses de bois brut du secteur bois et énergie du bois. Font partie de la Task Force : les associations Industrie du bois Suisse, Energie-bois Suisse et Entrepreneurs forestiers Suisse, ainsi que les entreprises AEK Energie AG, Axpo Holz + Energie AG, Despond SA, Holzwerk Lehmann AG, Kronospan Schweiz AG, Otto Lädrach AG, Papierfabrik Utzenstorf AG, Pavatex SA, Perlen Papier AG et Schilliger Holz AG.

Tous les membres TF FBE dépendent de la forêt suisse et de la disponibilité de sa matière première.

La TF FBE se sert des moyens de communication pour améliorer l’approvisionnement suisse en matière première bois, surtout en bois résineux. Elle entend :

  • améliorer la mobilisation de la matière première ;
  • renforcer la fonction d’exploitation de la forêt ;
  • exercer une influence sur les conditions cadre politiques actuelles qui vont à l’encontre d’une exploitation durable de la forêt suisse.

Dès maintenant, vous trouverez un aperçu complet des domaines et thèmes Forêt + Bois + Energie ainsi que des positions communes des membres TF FBE sur le site Web qui vient d’être mis en ligne www.taskforceholz.ch.

retour