Qui sommes-nous

Bois pour la production de papier

La Task Force Forêt + Bois + Energie (TF FBE) regroupe les transformateurs suisses de bois brut du secteur du bois et de l’énergie. La Task Force comprend autant des associations (Industrie du bois Suisse, Energie bois Suisse et Entrepreneurs Forestiers Suisse) que des entreprises (AEK Pellet AG, Axpo Power AG, Despond SA, Lehmann Holzwerk AG, OLWO AG, Perlen Papier AG, Schilliger Holz AG et Swiss Krono AG).

Notre raison d’être et ce que nous voulons

Tous les membres de la Task Force Forêt + Bois + Energie ont en commun une forte dépendance de la matière première bois. Même si la surface forestière suisse s’étend depuis des années et que les réserves de bois sur pied augmentent, un approvisionnement suffisant en matière première bois à court, moyen et long terme dans les entreprises de transformation du bois est tout sauf assuré (voir thèmes > forêt >> politique).

La TF FBE s’engage avec tous les moyens de communication en faveur d’une amélioration de l’approvisionnement indigène en bois brut, spécialement en résineux.

La TB FBE vise à:

  • Améliorer la mobilisation de la matière première;
  • préserver à long terme la capacité de la forêt à fournir du bois en tant que matière première durable;
  • accroître la résistance climatique de la forêt suisse grâce à une économie forestière active;
  • optimiser la valorisation économique du bois en tant que matériau et agent énergétique neutre en CO2.

Les faits, à propos de la situation actuelle

  • En Suisse, le potentiel d’exploitation du bois en forêt n’est de loin pas épuisé. Au vu des importantes réserves de bois sur pied, on peut pratiquer pendant des années une exploitation du bois plus élevée que l’accroissement. 
  • Dans l’ensemble de la Suisse, les volumes de bois exploités ces dernières années sont en recul. 
  • Une exploitation du bois modérée ne contredit pas les autres fonctions de la forêt, telles que la protection de la nature, la protection et la détente. 
  • L’effet CO2 des produits du bois est extrêmement positif à toutes les phases d’utilisation (forêt – habitat – chaleur). Dans la mesure où on utilise le bois en tant que matériau de construction et qu’on le valorise énergétiquement ensuite, on économise 1‘300 kilos d’émissions de CO2 par mètre cube. 
  • Sans exploitation économiquement motivée, il n’y a pas d’utilisation écologique de la matière première bois.